Retour Accueil


Inaugurations à l’école

Mardi 18 décembre en fin d’après-midi, à Brux, l’inspectrice d’académie Agnès Castel avait répondu à l’invitation du maire Marcel Peny pour l’inauguration des travaux des élèves dans le cadre des activités périscolaires et des aménagements réalisés ou en cours suite à la création d’une classe supplémentaire.

L’école compte 81 élèves pour quatre classes et quatre professeurs des écoles. C’est en présence de membres du conseil municipal, des enseignants et de l’équipe pédagogique et technique que le maire a procédé à une visite guidée.

Retour sur des travaux artistiques
Cette inauguration concernait les travaux réalisés lors de l’année scolaire 2017-2018 avec deux artistes. Joëlle Poret artiste peintre, art-thérapeute qui, pour la réalisation de plusieurs panneaux installés sur un mur dans la cour de l’école, a fait travailler les élèves à la manière de Kandinsky, Jean Miro, Bernard Buffet – peintre expressionniste, sur le style ethnique avec les aborigènes d’Ausralie – et de Ben, artiste contemporain. Elle a rappelé l’importance d’un travail individuel qui s’intègre dans une œuvre commune en précisant « l’importance des disciplines artistiques pour équilibrer la propagation du numérique ». Quant à Isabelle Vedéie, elle a réalisé avec les élèves une tortue géante recouverte en partie de mosaïques et de dessins, mais aussi du tissage et des sculptures individuelles en papier mâché.

L’école porte désormais un nom
La visite s’est poursuivie par la découverte du panneau installé à l’entrée de l’école, le maire précisant que l’école n’avait pas de nom et que la municipalité souhaitait lui en donner un. Elle porte désormais le nom d’école Jean-Mirroneau, maire de 1851 à 1858 et créateur de l’école. La visite du nouveau bureau plus fonctionnel pour les enseignants suite à la création de la 4e classe et des nouveaux sanitaires en cours de construction a clôturé ces inaugurations avant de partager le verre de l’amitié.

 

Inauguration Ecole

 

Succès du marché de Noël de l’Association des parents d’élèves

Belle ambiance familiale vendredi 14 décembre au soir à l’école pour le marché de Noël organisé par l’APE de Brux. Les stands installés sous le préau ont rencontré un franc succès.

Les élèves du primaire, de la maternelle et des artisans locaux proposaient leurs réalisations et les parents étaient au rendez-vous pour partager ce moment de joie et de convivialité. Ce marché a permis aux familles de faire le plein d’articles de décorations d’intérieur, de tables, de sapins, mais aussi de déguster friandises et vin chaud. Le bénéfice des ventes servira au financement des projets d’école, sorties pédagogiques, cadeaux de fin d’année. Vers 19 h, l’arrivée du Père Noël a enchanté petits et grands en se prêtant bien volontiers à une séance individuelle de photos souvenirs avant de découvrir dans la cour le cracheur de feu. En partant, le Père Noël a annoncé que sa tournée n’était pas terminée et qu’il reviendrait ce vendredi 21 pour distribuer des cadeaux collectifs pour l’école : instruments de musique, jeux d’éveil, matériel d’art…

Marché Noel

 

Chasse avec des aigles royaux

Dimanche 2 Décembre, pour la 8e année consécutive, Gilbert Lancereau et toute son équipe de bénévoles s’étaient une fois de plus mobilisés pour organiser une journée chasse avec des aigles royaux et faire partager leur passion. Avec la pluie persistante, les chasseurs amateurs étaient présents mais seulement quelques personnes curieuses de découvrir cette discipline étaient venues pour assister à la présentation des aigliers. La chasse s’est déroulée dimanche, le matin sur le territoire de Vaux-en-Couhé et l’après-midi à la Raffinière de Brux.

Chasse ancestrale
Avant le départ sur les différents territoires de chasse, en présence de Jean-Marie Portron, vice-président de l’ACCA de Vaux-en-Couhé, Gilbert Lancereau a donné les consignes de sécurité et Jean-Louis Liégeois, président des aigliers de France, a rappelé que cette chasse ancestrale est difficile, très particulière et très encadrée. La fauconnerie est un art plus que millénaire inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Les aigles lorsqu’ils chassent, grâce à leur excellente vue, sept fois plus perçante que celle de l’homme, repèrent leurs proies à plusieurs centaines de mètres avant de plonger sur elles à plus de 160 km/h. Ils sont entraînés pour chasser le lièvre, le renard, le chevreuil, voire le sanglier. Au sol, les traqueurs sont chargés de débusquer le gibier tandis que les aigliers attendent que leurs aigles s’élancent vers leurs proies, car c’est l’aigle, une fois les yeux débarrassés de son capuchon, qui décide d’attaquer l’animal, se laisse fondre sur sa proie et la couvre de ses ailes. Le chasseur doit alors faire le plus vite possible pour aller « servir » le gibier, à l’aide d’une dague. Malgré le travail des rabatteurs, avec le mauvais temps aucune prise n’a été faite.
Dimanche à midi, la partie de chasse s’est clôturée par un vin d’honneur servi sous le préau de l’école.

Aigles

 

Des peintures s’affichent au Musée-expo de Brux

Dans le cadre du Salon du petit format, Luna C. Drouyneau, illustratrice et Marie-Josée Lathière-Lavergne Sapin, artiste peintre, exposent leurs œuvres jusqu’au 23 décembre au Musée-expo de Brux. Dimanche dernier, les deux artistes étaient présentes au musée pour rencontrer les amateurs d’arts et leur faire partager leur passion. Univers coloré et fantastique pour Luna Luna vit et travaille à Poitiers. Après avoir exercé dans des studios d’animation français et japonais, elle s’est tournée vers l’illustration. Un choix qui lui permet d’exprimer pleinement sa créativité. Elle est très influencée depuis son enfance par la culture japonaise. Elle travaille à l’aquarelle, l’acrylique, la gouache. Ses tableaux exposés au musée représentent son univers coloré doux et fantastique où elle laisse libre court à son imagination. Actuellement elle planche sur un projet de livre pour enfants dont la sortie est prévue fin 2019.
Paysages à l’huile pour Marie-Josée Marie-Josée Lathière Lavergne, de Celle-l’Evescault, est professeur des écoles et peint par passion. Elle travaille plusieurs techniques : l’aquarelle, l’huile, la calligraphie chinoise et médiévale.
Elle a étudié les manuscrits du Mont-Saint-Michel, à l’Institut européen d’enluminure à Angers et aux Beaux-arts. Pour cette exposition, elle présente des paysages à l’huile et des lettres enluminées.

Outre les œuvres de ces deux artistes, le Salon du petit format accueille une vingtaine d’artistes aux œuvres diversifiées : paysages, natures mortes, animaux, sculptures, bijoux…). Des petits formats plus abordables, représentatifs du travail habituel de chacun.
Le Musée-expo de Brux propose aussi la découverte d’autres expositions : 15.000 papillons du monde entier et les expositions permanentes avec, à l’étage, l’historial du général d’empire Rivaud de la Raffinière ayant habité la commune. Deux salles sont consacrées au vêtement des années 1900. Présentation du patrimoine de la commune à travers des photos d’hier et d’aujourd’hui. 
Musée-expo de Brux, ouvert le samedi et dimanche de 14 h 30 à 18 h et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92 ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Site www.musee-brux.fr

Musée Expo

 

Une expo sur la Grande Guerre

L'association des Anciens combattants, présidée par Pierre Proust, et le club Brux Généalogie ont réalisé une exposition à la salle communale et à la bibliothèque sur les soixante-quatre soldats de la commune (inscrits sur le monument aux morts) qui ont participé à la Grande Guerre.
Un appel avait été fait aux Brucéens pour collecter des informations, des documents et des portraits. L'association Brux généalogie après des recherches sur le site « Mémoires des hommes » expose de nombreux documents sur la localisation de leurs combats et les lieux de leur décès, sur leurs familles et leur descendance (certains étaient mariés et avaient des enfants), mais aussi sur les marraines de guerre et leur correspondance.
La communauté britannique a participé et préparé des panneaux, parmi lesquels David a fourni la fiche de son grand-père mort pour la France en 1916. L'équipe de Vanzay, adhérente à l'association, présente un film qui retrace un épisode de la vie dans les tranchées après les combats du Bois le Prêtre, un film réalisé par le Cohécien Jules Albert Gal-Ladevèze. Les visiteurs peuvent aussi visionner un petit film sur le « Cessez-le-feu arrêt des combats ». Ouverte au public dès vendredi après-midi l'exposition a attiré de nombreux visiteurs dont les élèves de l'école primaire.

> L'exposition est ouverte les après-midi, de 14h à 17h, jusqu'au mardi 13 novembre.

Expo Guerre

 

Le Salon du petit format ouvre ses portes

Samedi  3 Novembre, Laurence Hillairet, présidente du Musée expo et toute son équipe de bénévoles, ont accueilli de nombreux amateurs d’art à l’occasion du vernissage du 3e Salon du petit format. Cette exposition de « grandes œuvres à petits prix » a rencontré un vif succès auprès des visiteurs. On notait aussi la présence de l’adjoint au maire Louis-Marie Grollier, de la conseillère départementale Sybil Pécriaux.
Des petits formats et beaucoup de finesse Parmi les 21 artistes sélectionnés pour l’exposition, les visiteurs pourront retrouver de nombreux peintres et sculpteurs français, hollandais qui ont déjà exposé à la Maison des artistes. Tous les styles sont représentés, la seule limite étant la taille des peintures qui font obligatoirement 40 cm sur 30 cm. Travailler sur des petits formats invite les peintres amateurs à beaucoup de finesse. Après l’accueil par la présidente, les artistes présents – peintres, sculpteurs, photographes de la région mais aussi bien au-delà – se sont présentés pour préciser leur technique (huile, aquarelle, pastels, encre, bronze…). Jusqu’au 23 décembre, ils proposent des œuvres (paysages, natures mortes, portraits d’animaux, statues, bijoux…) qui témoignent de la richesse et de la diversité de leurs talents exprimés dans une multitude de tableaux, des petits formats plus abordables, représentatifs du travail habituel de chacun des artistes. Les visiteurs pourront en faire l’acquisition en cette fin d’année propice aux cadeaux.
A découvrir aussi Les visiteurs pourront aussi découvrir l’exposition de 15.000 papillons du monde entier et les expositions permanentes avec, à l’étage, l’historial du Général d’Empire Rivaud de la Raffinière ayant habité la commune. Deux salles sont consacrées au vêtement des années 1900. Présentation du patrimoine de la commune à travers des photos d’hier et d’aujourd’hui.
Salon du petit format jusqu’au 23 décembre, ouvert les samedis et dimanches, de 14 h à 18 h, et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92. Entrée libre. Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
 

Musée 03 11

 

Les Brucéens mécontents de leur connexion

En début d’année, suite à de nombreux problèmes de connexion à Internet sur la commune, la municipalité de Brux a mis en place une commission « Internet » composée de 7 membres pour se mobiliser contre une situation qui dure depuis trop longtemps et qui se dégrade avec l’extension de l’usage d’Internet. Malgré l’installation d’un NRA (nœud de raccordement d’abonnés) pour la montée en débit, le problème reste pratiquement le même, seuls 150 foyers sur les 400 de la commune ont une connexion correcte. Marcel Peny, le maire, souhaiterait aussi trouver rapidement une solution pour la mairie, les écoles et la bibliothèque : « Nous avons consacré des journées entières de travail à ce problème de téléphonie et Internet, aussi bien pour les Brucéens que pour la mairie, sans vraiment de résultat à l’heure actuelle. Pour la commune, une solution globale pour les trois postes serait l’idéal et nous sommes à la recherche d’un professionnel des communications capable de nous installer une seule ligne. »
La majorité des Brucéens n’en peut plus de payer leur connexion sans pouvoir l’utiliser correctement en raison du faible débit alors que de plus en plus de démarches administratives ou commerciales s’effectuent sur le Net.
Routeur 4G Vendredi soir, la commission avait organisé une réunion pour tenter de trouver des solutions. Une quarantaine de personnes étaient présentes pour exprimer leur mécontentement sur la qualité du réseau. Jean-Marc Lacroix, membre de la commission, a animé la soirée et proposé une solution technique (qu’il utilise dans sa résidence secondaire à Brux). Les résidents, des zones très mal desservies par l’Internet via ADSL ou fibre, ont maintenant l’option d’installer un routeur 4G LTE, sous réserve d’avoir une antenne 4G assez près du domicile. Ce système fonctionne avec une carte Sim et des antennes pour capter une borne d’émission. Avec ce système qui se substitut à l’existant pour un investissement individuel de 3 à 400 €, les utilisateurs peuvent avoir un vrai débit et ne paie que le forfait téléphone pour une connexion utilisable partout et en haut débit. La mairie va disposer de documents techniques grâce à Jean-Marc Lacroix qui seront à la disposition des Brucéens intéressés.

Compte rendu de la réunion Internet du 21/09/2018

Internet

 

Les cours de peinture ont repris au Musée expo

En ce début septembre, salle des associations, les cours de peinture toute technique : dessin, peinture à huile… avec une préférence pour le pastel, ont repris au Musée expo de Brux.

Les cours dispensés par Annick Vallenet réunissent dix à douze participants et sont ouverts à tous, débutants ou confirmés. La passion de l’artiste pour le pastel est pour beaucoup dans le succès des cours. Ce succès du pastel tient aussi à l’apparente facilité de cet art. On « peint » à l’aide de bâtonnets ou de crayons, les doigts servent à étaler la couleur, dessiner la forme du sujet abordé. A mi-chemin entre la peinture et le dessin, le pastel permet de progresser assez vite. Les élèves sont des fidèles et se retrouvent tous les ans pour partager leur passion. L’intervenante est là pour partager son savoir-faire en donnant des conseils sur le matériel, le choix du papier, du sujet, corriger les erreurs…
> A noter : les cours d’Annick Vallenet ont lieu les 1er et 3e mercredi du mois, de 14 h 30 à 17 h 30. Renseignements au 06.21.16.29.80.

Peinture

 

Sébastien Piquet au Musée expo

L’exposition « Art animalier et nature » réunit onze artistes, peintres et sculpteurs parmi lesquels Sébastien Piquet, peintre professionnel qui expose une dizaine d’œuvres sur le thème.  Dimanche 16 Septembre, il était l’invité du Musée expo de Brux pour rencontrer les amateurs d’arts et leur faire partager sa passion. Résidant à Saint-Macoux, il est reconnu dans le milieu des arts. De par sa formation, il maîtrise de nombreuses techniques comme l’acrylique, l’aquarelle et le crayon. Artiste polyvalent, son travail se situe entre le réalisme et le fantastique, il réalise aussi des portraits, des fresques, des travaux ou prestations personnalisées. Comme il l’explique : « Mes toiles offrent généralement des gros plans et en les observant, on peut y découvrir des matières, des personnages ou des lieux cachés qui racontent l’histoire de mes tableaux, un message, un symbole comme mon tableau “ Cœur de cygnes ” qui par la peinture de deux petits cygnes sur le cou du sujet principal évoque la parade amoureuse des cygnes ».
Exposition jusqu’au 28 octobre, au Musée expo. Les samedis et dimanches de 14 h 30 à 18 h et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Site www.musee-brux.fr

Musée Mr Piquet 

 

“ Art animalier et nature ” au Musée-expo

Samedi 1er septembre a eu lieu le vernissage de l'exposition d'art animalier et de la nature à la Maison des artistes. De nombreux invités amateurs d'art se sont pressés dans la galerie pour découvrir les oeuvres exposées dans les quatre salles. Après son mot d'accueil, Laurence Hillairet, présidente de l'association, en présence du maire Marcel Peny, de Sybil Pécriaux et Jean-Louis Ledeux, conseillers départementaux, des élus de la CCPC, a donné la parole aux onze artistes pour présenter leur travail.

Jusqu'au dimanche 28 octobre, les visiteurs pourront découvrir les oeuvres des peintres Sébastien Piquet, Josseline Haye Bevin, Chris Segura, Maryse Boutin, Cathy Monnier, Caroline Berry, Marie-France Calvet, Pascal Hugault, Win Zurne, de la sculptrice l'Isa, la collection d'insectes de Stéphane Ragoona et la vitrine de porcelaines peintes vendues au profit exclusif du SPA de Poitiers.
Sans oublier les expos permanentes d'artistes, le musée du général Rivaud de la Raffinière, de vêtements des années 1900 et la collection de papillons du monde entier.
Sheila Read, qui expose ses bijoux depuis le début de l'année, va organiser trois ateliers pour la réalisation de bijoux les samedis 22 septembre, 13 et 20 octobre, pour un prix de 6 à 28€ par personne avec le matériel fourni.

Deux grands événements en 2019

Laurence Hillairet a terminé en rappelant que le Salon du petit format clôturera la saison en novembre et décembre et que le calendrier 2019 sera modifié avec l'organisation de deux grands événements donc deux vernissages au lieu de cinq. Ainsi, l'année débutera avec une expo d'artistes et artisans locaux qui travaillent autour du Japon ou des matières japonaises avec de nombreux ateliers, de mars à juin, encadrés par des professionnels ou associations de Poitiers, Niort ou Tours. A l'automne, le Salon du petit format avec un Salon du livre, unique en son genre puisqu'il durera 3 mois, de septembre à décembre, avec des auteurs et illustrateurs du département qui se succéderont tous les week-ends pour présenter et dédicacer leurs livres en binôme avec des artistes locaux.

> Expo jusqu'au 28 octobre au Musée-expo de Brux, ouvert
les samedis et dimanches, de 14h30 à 18h, et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92 ou courriel: dh.museeexpo@ wanadoo.fr ;

Musée 01 09 18

 

 

L’histoire de l’aviation américaine défile

L’aéroclub de Couhé-Brux et du Civraisien organise le plus grand meeting aérien de la région depuis plus de cinquante ans. Dimanche, au cœur du spectacle, les “ Ailes américaines ”.  Spectacle assuré, sensations fortes garanties. Le meeting aérien qui se déroulera dimanche 22 juillet sur la plateforme aéronautique de Couhé-Brux, devrait accueillir une fois encore plusieurs milliers de spectateurs venus assister aux exploits des as de l’aviation. Dès 14 h, des dizaines d’avions vont arpenter la piste en herbe de l’aérodrome. Ce meeting s’inscrit dans un ancrage historique puisque, bien avant la création de l’aéro-club de Couhé-Brux et du Civraisien, il y avait un camp d’aviation et le premier rassemblement remonte aux années trente.
Vieux coucous et drôles d’engins sur la plateforme des Bernards Il est devenu au fil des ans le rendez-vous incontournable dans la région. Les yeux rivés vers le ciel en espérant un temps clément, le président de l’aéro-club, Patrick David, comme le chef pilote Alain Hugault, ont concocté un programme alléchant sur le thème des « Ailes américaines » avec des appareils mythiques, avec la présentation en vol d’une quinzaine d’appareils de types différents. La plupart sont des avions de collection comme le légendaire Boeing Stearman PT 17 de l’entre-deux guerres, le Cessna 305 « L19 » Bird Dog utilisé comme avion d’observation, de liaison et d’entraînement au sein de l’Armée de l’Air américaine, les Piper L4 et PA 22, le Maule M-5-235C, un avion américain à décollage et atterrissage court utilisé par de nombreux pilotes dans des situations particulières, en montagne ou en brousse.
Sans oublier le Lockheed Electra de Bernard Chabbert, le North American OV-10 Bronco, avion d’attaque au sol, le Rutan Long-Ez, un bien curieux oiseau, le CriCri Jet le plus petit biréacteur du monde qui pèse 80 kg, et file à 240 km/h, entre autres appareils. Le meeting aérien de Couhé-Brux sera marqué par une tradition bien ancrée dans son programme, avec le vol du North American T6 dont le pilote viendra faire vibrer les tympans du public de son Pratt & Whithney en étoile de 550 CV.
Si beaucoup de spectateurs viendront voir voler les vieux coucous toujours dans le coup ou de drôles d’engins comme les autogires et les ULM, certains en profiteront aussi pour faire leur baptême de l’air. Démonstrations d’hélitreuillage, largages de parachutistes, expositions sur l’aviation dans la Grande Guerre, de machines anciennes dont le Blériot XI et le Taylorcraft de 1940 compléteront les animations, avec le concours de trois des Satin Doll Sister, groupe rétro vocal.
Début des vols à 14 h 30, à l’aérodrome des Bernards, Couhé-Brux. Entrée 10 € et gratuite jusqu’à 12 ans. Baptêmes de l’air, simulateur de planeur, buvettes et restauration sur place à partir de 12 h. Rens. www.meetingcouhe.com

Fête Aviation 2018

 

 

A la découverte des jeux anciens

Récemment a eu lieu le vernissage de l’exposition des jeux anciens au château d’Epanvilliers en présence d’amis et passionnés de jeux. Au fil des années la collection s’enrichit de pièces uniques, d’authentiques trésors historiques achetés par les propriétaires Isabelle Dutey-Mering, et Berchtold Rordorf sur Internet ou lors de ventes aux enchères dans toute l’Europe.

Cette année les nouveautés sont exposées dans la salle à manger. Berchtold Rordorf est un vrai passionné, il a présenté ses nouvelles acquisitions : des jeux de tarots sous verre qui datent de 1747, des jetons en nacre en forme de poisson du XIXe siècle. Un senet (pions de jeu) complet en albâtre, le jeu le plus connu de l’Égypte antique, très prisé des nobles et qui date de Toutankamon. Mais aussi une véritable pièce de musée achetée en Suisse, un coffret de jeux (dames, marelle, backgammon…) datant du premier quart du XVIIe siècle. D’après les recherches des propriétaires ce pourrait être un coffret de mariage princier en noyer avec une partie réservée aux dames avec des décors féminins et une autre partie plus masculine avec des scènes de chasse, de la végétation, des animaux exotiques (seuls les princes étaient autorisés à avoir une ménagerie d’animaux exotiques).
A découvrir aussi la collection de plus 200 jeux dont des pièces anciennes uniques (jeux de l’oie, jeux de cartes, trictrac…) installées dans les différentes pièces du château.
Visite guidée jusqu’au 31 août tous les jours sauf le lundi de 14 h à 19 h. Tarifs : 10 € adultes et 5 € enfants. Tel. 05.49.87.18.43 ou mail : brordorf @gmail.com

Jeux anciens

 

Vernissage de l’exposition

Le vernissage de l’exposition « Imaginaire, images en mer » s’est déroulé samedi en fin d’après-midi en présence des artistes, du sénateur Yves Bouloux, du maire Marcel Peny, des élus de la commune, Gilles Bosseboeuf maire de Champagné-Saint-Hilaire toujours présent aux vernissages et des fidèles amateurs d’art qui n’oublient jamais ce rendez-vous bimensuel.

Après son mot d’accueil, la présidente Laurence Hilairet a donné la parole aux artistes. Pendant deux mois, les visiteurs pourront voyager au bord de la mer avec les tableaux de Jean Quemere de Normandie, un artiste reconnu qui peint sur le motif et qui traduit sur ses toiles des bords de mer. Les marines de Marie-France Gilles de Poitiers peintre amateur qui à travers ses tableaux rend hommage à son père pour lui avoir donné le goût de la peinture. Les sculptures monumentales de Daniel Colette qui travaille des matériaux comme le carton, le métal, le bronze, ou le marbre. Elle s’inspire pour ses œuvres de ses voyages notamment en Chine. Les tableaux naïfs de Catherine Carlier issue d’une famille d’artistes musiciens qui a installé son atelier à la cité de l’écrit à Montmorillon, artiste peintre et musicienne, elle peint depuis son plus jeune âge. Pour elle chaque tableau est une aventure, une de ses passions : la peinture à l’huile, elle aime représenter des paysages avec beaucoup de personnages. Deux autres artistes du Sud Vienne exposent aussi leurs tableaux Jacques Pissard et ses paysages du civraisien et Ginette Berland. Trois artistes hollandais sont aussi présents avec leurs œuvres, Christiaan Paul Damste et ses tableaux abstraits dans lesquels il incorpore des objets trouvés dans les tas de ferrailles, les sérigraphies de son fils Jasper Jay Damste et les gravures à l’eau-forte d’un de ses amis Wim Zurne.
A l’heure des discours le maire Marcel Peny a remercié Laurence Hillairet et toute son équipe et lui a assuré le soutien de la municipalité. Le sénateur Yves Bouloux a été agréablement surpris de découvrir une telle structure et a félicité la présidente et les bénévoles pour leur travail.
L’exposition sera ouverte jusqu’au dimanche 26 août, le samedi et dimanche de 14 h 30 à 18 h et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92.

 

Musée 07 2018

 

Jardin ouvert à Lapiteaux les 1er, 2 et 3 juin

Dans le cadre de l’opération « Rendez-vous aux jardins », sur le thème « L’Europe des jardins », Marie-Jo Lacroix, de Lapiteaux à Brux, ouvre son jardin pour cette 16e édition les 1er, 2 et 3 juin. Autour d’une ferme typique du XVIIIe siècle, les visiteurs pourront découvrir la passion de la propriétaire pour les fleurs et les arbres, dans un jardin d’agrément et un verger en constante évolution : les massifs d’arbustes au feuillage jaune, ou jaune marginé de blanc ou de vert avec les cornouillers, le pourpre avec le sureau (sambucus migra), l’arbre à perruque (cotinus coggygria) et le physocarpus. Le jardin blanc est à fleurs blanches toute l’année : rose de Noël (hellebore niger), puis primevères, narcisses, rosiers, clématites, ails, monnaie-du-pape à feuillage panaché et fleurs blanches, hortensia… Le massif de la cour qui se décline du rose au pourpre et le mur de la grange revêtu de rosiers.
Pour compléter la visite du jardin, une exposition, « Du jardin potager à la cuisine », qui illustre l’évolution des ustensiles de cuisine.
Les ustensiles de cuisine Du Moyen Age jusqu’au XVIIIe siècle, et même au début du XIXe siècle jusqu’en 1914, la cheminée était l’unique moyen utilisé pour faire la cuisine. Dans un local où il a été reconstitué une cheminée à l’ancienne, les visiteurs pourront découvrir un réchaud à braises en terre, des pots en terre comme le diable, les caborets ou porte dîner, les passoires tripotes, les pots à café…. « Les câlins ou huguenotte », dont la forme sera reproduite en différents métaux (fonte, cuivre) pour devenir les brasières. Une partie de la production en faïence d’un atelier de Poitiers sera aussi exposée, ainsi que des pièces en barbotine sur le thème de l’asperge.
> Le jardin de Lapiteaux à Brux sera ouvert le vendredi 1er juin, de 15 h à 19 h, les samedis 2 et dimanche 3 juin, de 10 h à 19 h, visite libre. Samedi et dimanche, visite guidée à 11 h et 15 h (2 €), gratuit pour les enfants.

Lapiteau

 

A la recherche des ancêtres avec Brux Généalogie

Samedi et dimanche, les journées portes ouvertes du club Brux Généalogie présidé par Danielle Toulat à la salle de réunion et à la bibliothèque ont attiré les passionnés de généalogie. Ces deux jours ont permis de nombreux échanges entre débutants ou confirmés et les membres de l’association. Les personnes en quête de leurs propres racines ont pu avancer dans leurs recherches avec l’aide des membres bénévoles de l’association et du club Généalogie 86 qui leur ont donné des conseils utiles et en leur montrant comment éviter les pièges du généalogiste débutant.
Les arbres des membres de l’association étaient exposés dont un retraçant le parcours de vie des ascendants de Bernard Breuilliée, une famille parisienne ordinaire avec leurs différents lieux de vie et leurs professions, mais aussi l’arbre de la famille française d’Alain Rialand né d’un père français et d’une mère anglaisei qui , après avoir vécu en Angleterre pendant toute sa vie active, est revenu pour passer sa retraite dans un village voisin Sainte-Soline (Deux-Sèvres).
Parallèlement une exposition photo sur les petits commerces, des activités sportives de la commune, des contrats de mariages a connu un vrai succès. Un panneau était aussi consacré au travail des élèves du collège Camille-Guérin qui s’investissent dans le devoir de mémoire autour de la Première Guerre mondiale et qui ont retrouvé à la nécropole de Vauxaillon (Aisne) parmi d’autres la tombe de Juste Biraud de Chez Fouché de Brux mort en 1917. Après un contact avec la mairie et le club, la présidente Danielle Toulat Masson a fait des recherches et a découvert que ce soldat avait des liens de parenté avec sa famille.
Après la découverte de leurs ancêtres, les visiteurs pouvaient dimanche aller à la recherche d’objet anciens ou plus récents en chinant sur les stands du vide-greniers organisé par l’APE ou découvrir l’exposition « Portraits de vie, portraits de villes » au musée expo.

Généalogie

 

 Les membres du club de patchwork ont exposé leurs travaux

Les membres du club de patchwork créé par Nelly Poret exposait leurs travaux d’aiguilles dimanche dernier. Le club fait une exposition tous les deux ans. Plus de 50 œuvres réalisés par la dizaine d’adhérentes du club étaient exposés : le résultat d’un travail effectué collectivement lors des réunions du club, ou individuellement pendant les temps libres à la maison. Certains de ces ouvrages peuvent prendre jusqu’à une année de travail. Les nombreux visiteurs tout au long de la journée ont beaucoup apprécié les superbes pièces où se mêle un panel de couleurs, de formes et de matières réalisées avec beaucoup de minutie et de patience.

Patch work

 

Francis Hardy et son ensemble en concert

 Samedi soir, après le vernissage à la maison des artistes, l’église Saint-Martin de Brux affichait complet pour le concert de musique classique organisé par l’association du Musée-expo. Pendant plus d’une heure, Francis Hardy et son ensemble ont enchanté le public. La longue ovation des spectateurs qui a ponctué ce concert fut la meilleure preuve de la qualité de la prestation des musiciens.

Hardy

 

 “ Portraits de villes, portraits de vie ” à Brux

Samedi soir, à la maison des artistes de Brux, Laurence Hillairet a présidé le 2e vernissage de la saison, « Portraits de villes, portraits de vie », en présence de Bruno Belin, président du conseil départemental, de Jean-Olivier Geoffroy, président de la communauté de communes du Civraisien en Poitou, de Sybil Pécriaux, conseillère départementale, de Marcel Peny, maire de Brux, de Gilles Bosseboeuf, maire de Champagné-Saint-Hilaire et de nombreux amateurs d’art. Dans son mot d’accueil, la présidente a remercié tous les élus de leur présence et en s’adressant à Bruno Belin elle a précisé : « Je vous remercie infiniment d’être venu jusqu’ici un samedi soir ! Nous allions bientôt atteindre le quart de siècle sans qu’un président du conseil départemental vienne découvrir cette galerie associative au fin fond d’un village. C’est chose faite aujourd’hui et toute l’association vous remercie et nous espérons que vous avez eu plaisir à découvrir notre structure. »
Puis elle a invité les artistes à parler de leur art et de leur savoir-faire.
Les artistes à découvrir jusqu’au 25 juin Jusqu’au 25 juin, les amateurs d’art pourront découvrir les portraits de Pascal Hugault, un artiste autodidacte qui travaille principalement avec des crayons, des feutres et stylos pigmentaires ; les bronzes de Robert Berjeau qui les réalise avec la technique de la cire perdue ; les photo-sculptures ou portraits urbains de quartiers de Poitiers du photographe Brno Del Zou ; les portraits ethniques au pastel de Virginie Boyer ; les tableaux au pastel d’Annick Vallenet ; les bijoux de Sheila Read qui utilise les arts d’autrefois pour créer des pièces d’aujourd’hui et les boucles d’oreilles en origami et en tissu japonais de Hung Ju Chao, d’origine asiatique. Sans oublier les expositions permanentes de peintres, sculpteurs, de papillons du monde entier, le musée du vêtement 1900 et l’historial du général d’Empire, Rivaud de la Raffinière.
Tous les élus ont remercié la présidente et les bénévoles qui se mobilisent pour faire vivre le territoire et pour leur implication pour amener la culture en milieu rural.
> Maison des artistes : Musée-expo de Brux, les samedis et dimanches, de 14 heures à 18 heures, et sur rendez-vous au 05.49.59.02.92 ou : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. En raison du vide-greniers de l’APE, ce dimanche 13 mai, le Musée-expo sera ouvert à partir de 10 heures.

Musée

 

Création de bijoux avec Sheila Read

Dimanche après-midi, le Musée expo accueillait l'artiste Sheila Read pour une démonstration de création de bijoux. Elle utilise les arts d'autrefois pour créer des pièces modernes d'aujourd'hui. Autodidacte, elle est professionnelle depuis cinq ans, avant elle fabriquait ses créations pour sa famille et ses amis. 

Installée au coeur de la maison des artistes, devant de nombreux visiteurs, elle a présenté sa technique pour réaliser des boutons qui sont en fait des reproductions de boutons créés au XVII siècle. La plupart des motifs proviennent du Dorset, en Angleterre, mais on pouvait en trouver d'autres modèles dans toute l'Europe. A l'époque, la majorité des boutons était d'une seule couleur et en général le blanc prédominait. A partir de ces boutons faits à partir d'anneau et de fil à broder de couleurs, elle réalise des bracelets et des colliers. Mais elle fabrique aussi des colliers, bracelets, bagues, boucles d'oreilles en perles de culture et argent et des broches en toutes petites perles en verre. Ses créations sont exposées au Musée expo.

> Prochaine démonstration:
le dimanche 15 avril, de 15h à 18h, à la maison des artistes du Musée expo.
> L'exposition « L'aventure continue » est ouverte jusqu'au 29 avril: le samedi et le dimanche, de 14h30 à 18h, et sur RDV au 06.74.23.10.41 ou 05.49.59.02.92.
Musée-expo, place de l'Église à Brux, entrée libre (salle des papillons 2€; gratuit pour les enfants).

Bijoux

 

Vernissage de l'expo "L'aventure continue"

Laurence Hillairet, élue présidente lors de la dernière assemblée générale de l'association du Musée-expo de Brux, a présidé samedi, en fin d'après-midi, le premier vernissage de la saison sur le thème « L'aventure continue », en présence de Louis-Marie Grollier, 1 adjoint, Sybil Pécriaux, conseillère départementale, Jean-Michel Clément, député, d'élus des cantons voisins et de nombreux amateurs d'art, toujours fidèles au rendez-vous. Dans son mot d'accueil, elle a précisé qu'elle avait accepté de prendre cette présidence, « une étape qui ne durera pas 23 ans », parce qu'elle n'envisageait pas de voir disparaître ce musée galerie qui est une vitrine pour la commune et un lieu agréable où tout le monde à plaisir à se retrouver. Qu'après ses expériences professionnelles elle a un réel plaisir à fréquenter les galeries, les musées et les artistes. Et une dernière raison, qui en même temps l'a fait hésiter car étant la fille de Danielle Hillairet, elle ne voulait pas qu'après 23 ans son travail s'arrête, même si elle n'est pas très favorable aux « dynasties, mère-fille ». Elle a aussi annoncé qu'elle allait essayer d'élargir les activités et les opérations d'animation pour créer un peu de nouveauté. Ainsi, une vitrine sera réservée gracieusement à une association défendant une cause. Pour ces deux mois, c'est le refuge SPA de Poitiers qui propose des articles en porcelaine réalisés par les « Curiosités de Lucille », dont le produit de la vente sera entièrement reversé au SPA.

Les artistes à découvrir

Puis elle a invité les artistes à parler de leur travail. Jusqu'au 29 avril, les visiteurs pourront découvrir « Les gribouillis de Karine », de Karine Bregeat, peintre collagiste. Des toiles gaies et très colorées, des gribouillis plein d'amour et de poésie: « J'aime raconter une histoire dans chaque gribouillis, d'où des mots déchirés ici et là. »
Les aquarelles de Nadine Dieulefit, peintre autodidacte: c'est dans la nature qu'elle puise son inspiration pour ses marines, natures mortes, paysages. Mais aussi, les photos de Miwa Deshouillières, de la galerie du Mouton Noir de Poitiers, les bijoux de Sheila Read, qui utilise les arts d'autrefois pour créer des pièces d'aujourd'hui (atelier de démonstration le 18 mars et 15 avril). Les oeuvres des douze élèves de Joëlle Poret, de l'association Garance, qui travaillent l'huile, le pastel ou autres techniques exposent au premier étage.

> Exposition ouverte jusqu'au 29 avril, les samedis et dimanches, de 14h30 à 18h,
et sur RDV au 06.74.23.10.41 ou 05.49.59.02.92. Musée-expo, place de l'Église à Brux. Entrée libre (salle des papillons 2€;
gratuit pour les enfants).

Musée 03 03 18

 

Musée expo: Danielle Hillairet quitte la présidence

L'assemblée générale de l'association pour le développement culturel et l'animation du musée expo de Brux s'est tenue samedi dans la grande salle des associations. Danielle Hillairet a annoncé qu'après 23 ans elle quittait la présidence mais souhaitait rester un membre actif de l'association. Elle a remercié tous les bénévoles et la municipalité qui a toujours soutenu l'association avec une subvention et la mise à disposition des salles pour les cours et les stages.Le rapport d'activités fait état des expositions 2017 qui ont débuté en mars pour se terminer fin décembre avec une cinquantaine d'artistes (peintre, sculpteurs, potiers, photographe, créateurs de bijoux, graveurs...) avec des vernissages tous les deux mois. Le musée comporte 8 salles avec des expositions permanentes, le musée des vêtements des années 1900, une exposition sur le Général Rivaud de la Raffinière et la collection de papillons du monde entier avec plus de 400 boîtes.
Le bilan financier est positif. La subvention communale de 3.300€ est consacrée essentiellement au chauffage des huit salles. L'adhésion a été fixée à 15€ et 20€ (bienfaiteur).
Pour l'année 2018 : outre les expositions permanentes, les expositions sur deux mois vont débuter en mars avec différents thèmes. En mars et avril « L'aventure continue »; mai et juin « Portraits de villes, portraits de vie »; juillet et août « Imaginaire et image en mer »; septembre et octobre « Nature et animalier »; novembre et décembre « salon du petit format » Les cours de peinture et dessin sont assurés par Annick Vallenet.
Le tiers sortant (Alice Renaudon, Paule Grollier et Jean-Louis Minot) a été réélu. Quatre nouveaux membres sont entrés au conseil d'administration: Elvi Peltonen, Laurence Hillairet, Chalaga et Pierre Guilbaut.
Après un vote à main levée Laurence Hillairet a été élue présidente à l'unanimité.
Le bureau: Présidente, Laurence Hillairet; vice-présidente, Marianne Bourdeaud'hui; trésorière, Danielle Hillairet; adjointe, Alice Renaudon; secrétaire, Elvi Peltonen; adjointe, Cathy Monier.

AG Musée 2018

 

Généalogie : effectif en hausse

L’association Brux Généalogie a tenu son assemblée générale lundi 15 janvier sous la présidence de Danielle Toulat. A sa création en 2009, le club comptait six adhérents ; aujourd’hui il en compte vingt-cinq de Brux mais aussi des villages voisins et département voisin. Le bilan d’activités a été présenté par la secrétaire Geneviève Barrier. Les membres se retrouvent tous les lundis après-midi qui sont consacrés à différentes recherches (archives départementales, GE 86…).
L’association propose son aide et ses connaissances dans les différents domaines liés à la généalogie.
Le bilan financier présenté par le trésorier Jean-Noël Blanc est positif, la cotisation annuelle est de 10 €. Les différents bilans ont été approuvés. En 2018 , les rencontres hebdomadaires se poursuivent, les portes ouvertes auront lieu 12 et 13 mai, ces deux journées permettent à l’association de se faire connaître et d’attirer de nouveaux adhérents. Pour ces portes ouvertes outre la présentation des arbres des adhérents, plusieurs thèmes ont été évoqués pour les expositions (contrat de mariages, actes originaux…) et pour l’exposition photo (le foot à Brux, les commerces de Brux…). Les adhérents ont été invités à faire des recherches individuelles et à se retrouver le 26 mars pour le programme final. Le club sera représenté à la Fête de la pomme à Payré et participera à la rencontre annuelle de GE 86 le 1er septembre à Château-Larcher.
> Le bureau : Danielle Toulat, présidente ; vice-présidente, Michèle Texereau ; secrétaire, Geneviève Barrier ; trésorier, Jean-Noël Blanc.


AG Généalogie

 

Bureau reconduit au comité des fêtes

L'assemblée générale du comité des fêtes de Brux, présidée par Gilles Girard, s'est tenue samedi 13 janvier après-midi dans la grande salle de réunion en présence du maire Marcel Peny et des membres de l'association. Le président a ouvert la séance puis a donné la parole au secrétaire Jean-Noël Blanc qui, dans son bilan moral, a rappelé les valeurs de l'association qui a pour but d'animer la commune par des activités diverses. Il a dit aussi regretter que le nombre de bénévoles soit toujours aussi restreint, mais par contre très motivé. Il a remercié la municipalité pour son soutien, les employés communaux pour leur aide sur les manifestations et Françoise et Bernard Chavigneau pour la mise à disposition de leur hangar pour la marche repas. Les manifestations ont toutes connu le succès sauf les deux après-midi jeux de société qui ne seront pas renouvelés.Le bilan financier présenté par le trésorier Rémy Pasquet est positif. La subvention communale est de 500€. L'association a fait un don 233,75€ au Téléthon et de 200€ à l'APE.
> Activités 2018 : marche repas le 3 juin; feu de Saint- Jean le 23 juin; repas farci le 25 novembre et les rencontres mensuelles pour les aînés, mais ouvertes à tous, les derniers jeudis de chaque mois.
> Le bureau est inchangé: président Gilles Girard; vice-président Dominique Lancereau; trésorier Rémy Pasquet; adjoint Christian Morillon; secrétaire Jean-Noël Blanc.

AG Cdf

 

Le dossier éolien au centre des voeux

C'est entouré de son conseil municipal que le maire Marcel Peny a accueilli samedi 6 janvier en fin de matinée pour la traditionnelle cérémonie des voeux, Sybil Pécriaux et Jean-Louis Ledeux conseillers départementaux, les élus du canton, les représentants des différentes administrations et de nombreux Brucéens. Les travaux réalisés depuis le début du mandat avaient été initiés par l'équipe municipale précédente: achat d'un bus scolaire, travaux d'isolation de l'école, de la grande salle de réunion, couverture du préau de l'école, aménagement de la salle du conseil municipal, transfert à Eaux de Vienne la compétence eau et assainissements,viabilisation du lotissement Jeanine Lecorre, et construction de 6 pavillons de la résidence senior avec Habitat de la Vienne, achat de tablettes numériques pour l'école.Parmi les projets 2018, la réfection des sanitaires pour l'école primaire sous le petit préau est une nécessité pour leur mise aux normes. Pour le projet éolien, si la construction est refusée, il sera difficile d'investir à l'avenir face à la baisse des dotations et certainement réfléchir à la création de nouvelles communes pour faire face aux frais: « Dans ce dossier éolien, légitimement chacun a ses convictions, et il ne devrait pas être un sujet de discorde, mais chacun doit prendre ses responsabilités, les assumer en gardant bien à l'esprit que, outre les intérêts individuels, il s'agit avant tout d'intérêts collectifs, car les enjeux sont bien plus à ce niveau-là. »
La commune compte 748 habitants, avec 11 naissances en 2017. L'école avec 81 élèves (10%) de la population est un grand sujet de satisfaction pour la municipalité avec une équipe enseignante stable.
Il a conclu en remerciant les enseignants, et tous les employés communaux pour leur engagement avant d'offrir des fleurs à Françoise Chavigneau, conductrice du car scolaire qui a fait valoir ses droits à la retraite qui sera remplacée par Michel Allain et Berty Cluzeau.

voeux 2018

 

FaceBook  Twitter

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.
Ils ne sont utilisés pas à des fins publicitaires.

 

Contenus interactifs

Ce site peut utiliser des composants tiers, tels que Google NotAllowedScriptMaps, Calaméo, NotAllowedScriptReCaptcha V2 ou NotAllowedScriptReCaptcha V3, qui éventuellement déposent des cookies.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Réseaux sociaux/Vidéos

Ce site peut utiliser des composants de réseaux sociaux ou de vidéos qui exploitent des cookies.

Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Autres cookies

Ce CMS Joomla peut utiliser des cookies de gestion (par exemple : les sessions utilisateurs).